THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Le coin technique
Christian-78
Messages : 99
Inscription : 12 oct. 2017, 07:31

THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Christian-78 » 25 nov. 2018, 19:45

Chers amis,

Après le poids des mots, le choc des photos.

IMGP3691.JPG
IMGP3694.JPG

IMGP3696.JPG
Les photos en PJ ont été prises à NDDM entre 18 et 22 nœuds (rien de fou).
Nous sommes à la bouée sous le vent,
Le seul solo en course est Dominique (une référence dans la série)
Moi, je suis exceptionnellement en DUO avec Patrick qui m'a accueilli après la casse de
ma ralingue de mat, au petit matin, en hissant ma GV sur la plage.
Après une bouée au vent passée (déjà) facilement en tête et un vent arrière ou un souci technique nous a privé de gennaker 50% du bord,
Dominique nous repasse et enroule la bouée sous le vent 20 mètres devant nous.
Le vent est hyper stable en direction, les 3 photos en PJ ont été faite sur 500 mètres maxi.

Les images parlent d'elles mêmes.... et bien entendu avec notre rating actuel Dominique doit me rendre du temps.

J'attends, comme toujours, vos commentaires éclairés sur le sujet.

A bientôt.

Christian
WETA FRA 534
Pièces jointes
IMGP3694.JPG
IMGP3691.JPG

Wetaclé'd'12
Messages : 199
Inscription : 12 oct. 2017, 10:04
Localisation : "Je vais où je veux dans mon pays"

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Wetaclé'd'12 » 27 nov. 2018, 19:03

Je dirais, Christian, que tu gites beaucoup trop : ton flotteur sous le vent t'empêche de mettre à notre pourfendeur de méduses bretonne de Dom' une valoche encore plus spacio-temporelle !!! :lol:
n° 849 - ".. non mais vraiment, WétaClé'd'12 ??.."

Avatar de l’utilisateur
Tosamdy
Messages : 220
Inscription : 03 oct. 2017, 20:51
Localisation : 17, La palmyre et La Rochelle
Contact :

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Tosamdy » 28 nov. 2018, 10:33

Ha ces rating :lol:

Pour moi ce n'est pas comparable, pour plusieurs raisons :
- Comme dit clé de 12, tu gite beaucoup plus.
- Vous n'avez pas les même GV (je pense que tu as la North), et même si elle se ressemble, entre Gaastra et North, je suis sur qu'elles ne sont pas identique.
- Vos réglages, ne sont pas du tout les mêmes, je vois sur une des photos que l'autre gv est beaucoup plus creusée


Puis un rating ne sera jamais bon.
La seule régate que j'ai faite cette année aux Lérins, j'ai trouvé que le rating n'est pas logique, mais peut importe...
- La 1ére régate, quasiment pas de vent, en principe en solo, j'avais l'avantage (quoique encore, je fais le poids de 2 maigrichons :lol: ), j'ai fini 3éme en réel, mais 5éme je crois en compensé
- 2éme régate, beaucoup plus de vent, pareil, 3éme en réel, mais 6 ou 7éme en compensé
Après les autres, c'est moi qui préféré jouer dans le vent que suivre le parcourt :lol: .

Donc, pour moi, un solo ne devrait pas donner du temps au double, cela devrait être le contraire, car un solo ferra jamais les manœuvres aussi vite qu'un double (de même niveau bien sur), il n'aura jamais autant de facilité ou de temps pour bien régler la voile d'avant qu'un double.
Pour le poids, c'est pour moi nul, car par petit temps un solo (et encore un maigrichon aura un avantage par rapport aux double, par contre par temps plus musclé, c'est le contraire.

Après, il est impossible de faire un vrai rating, car, il faudrait pour cela avoir 2 bateaux identique (en usure de voile), mais surtout les réglages identique en terme de voile, ce qui est impossible...

Puis, tu met un pro de la voile en solo ou en double, je suis sur qu'il nous laisse tous sur place...
802 gv de brise, foc a enrouleur

Christian-78
Messages : 99
Inscription : 12 oct. 2017, 07:31

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Christian-78 » 01 déc. 2018, 18:17

Il ne faut pas compliquer la chose.
Rentrer trop de paramètres serait vite ingérable, et décourageraient nos clubs organisateurs.
Néanmoins il y a des faits qui rendent le constat sans appel :
- Bateaux identiques ( N° 535 et 539)
- Voiles identiques et d'origines GAASTRA
- Barreurs de même valeur
La seule différence est le poids sur la balance, 70kg contre 150g, et cette différence dans 18 à 22 nœuds creuse un écart
favorable au double de 50m / 500m.
Et... avec notre système actuel de rating, le moins rapide rend du temps au plus rapide.
Là doit se porter notre réflexion, sur du factuel et surtout pas sur des impressions qui faussent nos jugements.

Je n'ai pas, pour le moment, la solution (SIMPLE) pour rééquilibrer la chose, mais je compte sur vous tous pour la trouver.

A bientôt.

Christian
FRA 534

jean-francois
Messages : 2
Inscription : 21 nov. 2017, 12:31
Localisation : Tréguier

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par jean-francois » 13 déc. 2018, 19:21

Mon cher Christian,

Bien sûr qu' AU PRES dans 18-22 noeuds de vent réel (tout de même 23-28 en vent apparent), un équipage lourd est plutôt avantagé. Personne ne te dira le contraire.

Par contre:
1) Permets-moi de douter qu'il en soit de même au portant, même dans ce vent-là
2) Tes photos ne servent pas forcément ton discours : Avec le niveau que tu as tu auras tout de même remarqué que Dominique n'est pas bordé (GV et voile creuse, donc moins de cap) et que son spi est mal enroulé ce qui créé tout de même pas mal de fardage dans ce vent. Alors que sur la photo 1 vous êtes (certes derrière) mais déjà au vent, on pourrait s'étonner que l'écart (latéral) n'est que si réduit dans la photo 3... Bien réglé, spi enroulé, à fond au rappel où serait-il ?

De façon générale et si tu me permets
1) Il ne faudrait pas que ce débat sur le rating ne déserve la bonne ambiance qu'il y a au sein de la classe Weta.
Le fait de régater tous ensemble permet d'avoir de belles flottes sur une ligne de départ. Tant de classes seraient bien heureux de pouvoir compter une telle ambiance, un tel circuit, un tel nombre et une telle variété de participants.
Connais-tu beaucoup d'autres classes ou le plus jeune barreur à 11 ans et le plus ancien quasi 70, une classe où naviguent ensemble des solitaires, des couples, des équipages parents-enfants... Il manque juste un équipage mère-fille ou une femme
Tout cela n'est-ce pas bien plus important qu'une histoire de rating ?
Il y a trois résultats... Le résultat scratch rating, n'est-il pas juste un mesure sympa pour nous réunir tous ensemble autour d'un podium.
Mon avis : Il est essentiel que chacun de nous protège les fondamentaux de notre classe... plutôt qu'une discussion stérile qui ne pourrait que semer la zizanie...

2) Quand j'ai acheté le Weta, je l'ai acheté pour régater avec mon fils, vivre de chouettes moments ensemble, créer de souvenirs communs... Je ne suis pas seul dans cet esprit (m^me si ma volonté à moi soit que ce soit lui qui barre du haut de ses 9 ans à l'époque).
D'autres ont la même envie en couple.
Par rapport à cela le classement est accessoire.
Ne me fais pas dire ce que je ne dis pas : bien sûr que quand on régate on veut obtenir le meilleur résultat possible et tout le monde aime gagner...
Mais en fait, chacun en fonction de son niveau et de la météo sait si il a bien navigué avant de voir le tableau d'affichage...
Le plaisir n'est-il pas sur l'eau ?

3) Si on parle rating.
Aucun rating n'est parfait, aucun rating ne le sera jamais.
Celui du Weta est-il complétement à côté de la plaque ? Pas forcément !!!
Surtout les apparences des dernier nationaux sont trompeurs et faussent la discussion.
Il y a pas mal de choses qui rentrent en compte dont facteur primordial la force du vent.
Si en effet dans de la brise est un équipage lourd peut être considéré comme avantagé au près, au portant c'est beaucoup moins sûr et ce n'est certainement pas le cas par petit temps. Et cela est une certitude ! Dans le petit temps chaque kilo en moins compte...
(En plus : A poids égal, dans le petit temps on a avantage à être seul car on peut centrer le poids - la rapidité des manœuvres n'est pas l'élément clé)
Bien sûr chacun défend sa chapelle :) mais dans tout ton chapitre 1 tu oublies que lors des 3 derniers nationaux seul un jour au Lac du Der nous avons eu une ou deux manches avec plus de 12 (15 ?) noeuds.
National 2018 Carnac. Pas un jour avec plus 8 noeuds de vent, deux raids dans moins de 5 noeuds...
Comment expliquer à un équipage "Bernard et Muriel" que dans ces conditions de vent ils auraient autant de chance de gagner une manche qu'un "Benoît"...
National 2017, pas une manche avec plus de 10 noeuds de vent réel...
National 2016, Lac Du Der, peut-être une ou deux manches avec 15 noeuds...
Donc ces trois dernières années, trois nationaux où en aucun cas avoir du poids a été un avantage. Bien au contraire !
Le rating a t'il plus avantagé les équipages en double qu'il ne faudrait ou certains doubles ont-ils vraiment mieux naviguer que certains solitaires ?
Va moi savoir. Question vraiment subsidiaire !
Et le cas de l'équipage Loick - Jean-François ? Certes les conditions des trois de nationaux n'étaient pas trop mauvaises pour nous.
Nous faisons à deux entre 105 et 108 kilos... Certes c'est beaucoup moins qu'un équipage "Muriel et Bernard" mais c'est tout de même au moins 40 kilos de plus qu'un Benoît...
A Carnac, je ne vois pas quand nous avions autant de chances que n'importe quel solitaire.
Et quand le dernier jour c'est nous sur l'eau en temps réel qui faisons la meilleure journée, n'est-ce pas que le petit de 12 ans n'a pas si mal navigué que ça.
Et - oh hasard - quand nous naviguons dans du vent et des vagues à Piriac en 2017, nous sommes aussi (en temps réel) tout le temps, dans le groupe de tête...
(by the way : nous n'avons RIEN bidouillé sur notre bateau et nous naviguons sans compas)
Bien naviguer, être régulièrement dans le groupe de tête, ne pas prendre plus d'une bâche, le béaba de la régate...
Benoît le dit bien : "bien naviguer, c'est important". Il est devant en double avec son fils et puis en solitaire...
Rating et conditions toujours en son avantage où navigue t'il bien ? Nous connaissons tous la réponse...

Je n'exprime que dans une volonté d'apaiser quelle polémique potentielle qui puisse pointer le jour. Avec une farouche envie de retrouver chacun d'entre nous avec autant d'envie et de plaisir sur l'eau... Le plus longtemps possible avec mon fils et puis sans doute en solitaire.

JF

Wetaclé'd'12
Messages : 199
Inscription : 12 oct. 2017, 10:04
Localisation : "Je vais où je veux dans mon pays"

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Wetaclé'd'12 » 13 déc. 2018, 21:33

En même temps, un rating ça s'affine - et ça a déjà été le cas - sans nécessairement le révolutionner de tout en tout. ;)
Un peu comme les lois, rien n'est figé puisque c'est l'humain qui légifère et encore l'humain qui les utilise .!. normal qu'il y est des réglages au fil du temps, comme un équipage qui évolue.
Mais effectivement si comme le gouvernement on annonce aux concitoyens que dans un laps de temps très court le carburant double de prix, qu'il faut rouler à 80, qu'il faut jeter les diesels et les chaudières à fuel .. évidemment qu'il n'y aura pas que JF qui s'insurgera, et c'est normal !! :)

N'oublions pas en effet la convivialité, règle n°1 pour laquelle beaucoup sont venus et restent dans la classe. Pourvu que ça dure !.. surtout à l'heure ou on essaye de raviver la flamme de la commercialisation de notre petite bête préférée.
Sur ce sujet du rating, on joue sur du velours, la question est: Est-ce qu'on peut et quelle est "l'autorité supérieure et compétente" qui peut faire évoluer un tout petit le rating sans trop déstabiliser ni blesser les uns et les autres ?.. la FFV ?.
n° 849 - ".. non mais vraiment, WétaClé'd'12 ??.."

Avatar de l’utilisateur
gorun
Messages : 65
Inscription : 03 oct. 2017, 16:43
Localisation : calvados(14)

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par gorun » 13 déc. 2018, 21:38

le vrai problème est qu'on veut régater même quand il n'y a pas assez de Weta sur les lignes de départ.

Quand Paris-Voile aura vendu quelques centaines de Weta on pourra faire des régates sans toutes ces règles inter-séries et coefficients imparfaits, avec des départs séparés par types de voile, solo/doubles, et par catégories de poids comme en cata F18 par exemple (115-130 kg, 130-150 kg, au-dessus de 150 kg) :D
Gorun
#349

Wetaclé'd'12
Messages : 199
Inscription : 12 oct. 2017, 10:04
Localisation : "Je vais où je veux dans mon pays"

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Wetaclé'd'12 » 13 déc. 2018, 21:41

ERRATUM :
"..normal qu'il y ait des réglages .."
' ..faire évoluer un tout petit peu le rating ..'

Bon, ' puis après tout, s'il n"évolue pas ce FUCKING RATING, tout comme JF je viendrais encore vous foutre des tôles magistrales sur tous les plans d'eau de France et de Navarre !!!!!!!!!!!!!! :lol: :lol: :lol:

ASsai prestu, Pace e Salute !
n° 849 - ".. non mais vraiment, WétaClé'd'12 ??.."

Avatar de l’utilisateur
Philippe
Messages : 171
Inscription : 12 oct. 2017, 07:54
Localisation : Hurtières

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Philippe » 14 déc. 2018, 07:19

En tout cas, ce rating s'il a au moins une mauvaise conséquence, c'est pour la planète: pensez à toute l'électricité que la diffusion de nos élucubrations réclame!
Et histoire de f..... l. m... je dirais que le seul qui est vraiment sujet à caution est celui de la GV à corne... Pour le reste, je trouve les arguments de Jean-François tout à fait recevables et méritant réflexion. Je aprtage en particulier ceux sur le centrage des poids et la rapidité des manoeuvres: il est beaucoup plus facile de se synchroniser avec soi-même qu'à deux :D :) :roll: :roll: :lol: :lol: :P
Edelweiss 2 - N° 542 - L'alcool est l'ennemi du pilote, mais fuir l'ennemi c'est lâche... :mrgreen: :roll: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Tosamdy
Messages : 220
Inscription : 03 oct. 2017, 20:51
Localisation : 17, La palmyre et La Rochelle
Contact :

Re: THE FAMOUS RATING - chapitre 2

Message par Tosamdy » 14 déc. 2018, 09:08

A mon tour de fou... la m.... :lol:
Désolé, mais un équipage entrainé sera toujours bien plus rapide aux manœuvres qu'un solo que ce soit sur weta ou un habitable (bien sur je ne parle pas d'un équipage du dimanche :lol: , ou un équipage qui navigue pour la 1ére fois ensemble)
Puis avec un équipier, les voiles d'avant seront toujours parfaitement réglé, là ou le solo n'aura pas autant de temps pour le faire.
Pour enrouler le gennaker, c'est pareil, un solo devra s'occuper de la barre en même temps, là ou l'équipier n'aura que le gennaker a gérer...

Par contre, cela demande de l’entrainement pour être syncro, mais c'est comme pour le solo lorsqu'il vient pour la 1ére fois sur le weta

Je te parie tous ce que tu veux, qu'un double (entrainé) sera toujours plus rapide qu'un solo, surtout aux manœuvres.

Justement, je suis sortie en mer mercredi (sur mon habitable), et j'ai fais a un moment un virement de bord en même temps qu'un autre bateau.
Moi, j'étais en solo avec mon pilote, et l'autre en équipage et en plus qui fessait une régate (donc, ce que je disais parfaitement entrainé).
Même si je connais mon bateau par cœur (car je l'ai depuis 8 ans, que je navigue principalement en solo entre une et deux fois par semaine), j'ai fais un virement rapide, le génois n'a que peux faséyait, mais eux mon laminé, pas une voile n'a faseyait, le génois est passer immédiatement et était directement réglé

:P
802 gv de brise, foc a enrouleur

Répondre